Résidence principale, faut-il acheter ou louer ?

Accueil > Actualités prêt immobilier > Résidence principale, faut-il acheter ou louer ?

Retour à la liste

Publié le 04 Septembre 2017

Liberte-locationGrande question à laquelle nombre de ménages sont confrontés à un moment de leur vie. Si l'achat de sa résidence principale est le rêve d'une vie meilleure pour beaucoup, d'autres n'envisagent absolument pas de devenir propriétaires. Alors, louer ou acheter, quelle est la meilleure option ?

Acheter bien sûr !

Parmi les Français âgés de 25 à 40 ans qui ne sont pas propriétaires, acheter leur résidence principale est un réel objectif pour 69% d'entre eux. Et l'on comprend naturellement pourquoi.

Un investissement qui offre plus de liberté

Devenir propriétaire, c'est être libre de pouvoir évoluer dans un logement que l'on peut modeler à sa guise. Que l'on opte pour un logement neuf ou pour de l'ancien, on peut s'investir dans son habitat. En étant propriétaire, on ne compte plus les trous dans le mur que l'on devra reboucher à son départ. On peut aménager son logement à sa guise, repeindre les murs, casser des cloisons, bref, acheter sa résidence principale, c'est s'offrir une plus grande liberté au quotidien.

La fin des loyers

Pour beaucoup, acheter son logement c'est en finir avec les loyers perdus. En réalisant un crédit immobilier sur une dizaine ou une vingtaine d'années, on sait très clairement à quel moment on sera libéré de ces versements mensuels qui plombent naturellement le budget d'un ménage. En louant, on paie jusqu'à la fin de nos jours un loyer et cela finit par coûter très cher. Prenons un exemple concret : un ménage habite durant 50 ans dans un logement dont le loyer s'élève à 700 euros. A la fin, cela lui aura coûté la modique somme de 420 000 euros !

Un investissement patrimonial

Faire un crédit immobilier et acheter sa résidence principale, c'est aussi penser à l'avenir. Au moment de la retraite, non seulement vous n'aurez plus de loyer à payer mais votre crédit, si vous avez investi jeune ou sur une courte période, sera remboursé. Cela vous permettra de mettre chaque mois de côté pour vous faire plaisir ou pour pallier une difficulté, mais vous pourrez aussi être assuré de disposer d'un patrimoine que vous pouvez revendre en cas de besoin ou transmettre à votre descendance.

 

...Mais non, il faut louer !

D'autres Français ont fait le choix de ne jamais acheter leur résidence principale. Et leurs arguments ne sont pas si mauvais que cela si l'on y réfléchit bien, même si certains peuvent être réfutés.

Une solution plus libre

liberte-location-2

Il existe une notion de liberté à la fois dans l'achat et dans la location. En effet, si acheter permet d'être plus libre dans l'aménagement de son logement, la location permet de changer plus facilement de lieu d'habitation. A une époque où les divorces explosent, se séparer en devant vendre une maison n'est pas simple. Lorsque le crédit immobilier est en cours, on se pose la question de savoir si l'un des deux va garder la maison et racheter sa part à l'autre. Si le couple choisit de vendre durant ce crédit, le montant des remboursements empêche parfois les conjoints de prendre un nouveau logement et de payer un loyer, ils sont parfois contraints de vivre ensemble durant quelques mois.

La location coûte moins cher

Souvent, dans l'imagination collective, louer coûte moins cher que d'acheter. Or, lorsque les taux d'intérêt sont particulièrement bas, il n'est pas rare de s'apercevoir que le montant des mensualités du crédit immobilier est finalement aussi bas voire plus bas que le montant du loyer. En revanche, ce qu'apprécient les locataires est de ne pas avoir de taxe foncière à régler chaque année, une taxe qui s'élève en moyenne à 1 167 euros à Nantes, 853 euros à Tours et 656 euros à Paris.

Pas de réparations à payer

Si le locataire est responsable de l'entretien de sa maison, certaines factures ne lui incombent pas en cas de souci. Exemple typique : la ballon d'eau chaude qui tombe en panne. En moyenne, un chauffe -eau électrique de 300 litres coûte 500 à 600 euros.

La location s'adresse à tous

Etre locataire, aujourd'hui, est la portée de tout le monde, même s'il existe des problèmes d'offre et de demande et des zones tendues dans lesquelles il n'est pas si simple de se loger à un prix correct. S'il est naturellement plus difficile de convaincre un propriétaire avec un CDD, cela reste plus simple que de devoir emprunter 200 000 euros à la banque en n'ayant pas un emploi pérenne. Mais (parce qu'il y a un mais), certaines situations plus « difficiles » ou « atypiques » peuvent trouver une issue favorable en faisant appel à un courtier immobilier. En effet, ce dernier a la capacité de permettre à des ménages dont le profil n'est pas optimal de souscrire un crédit immobilier malgré tout.

Si vous-même êtes dans une telle situation, n'hésitez pas à contacter de suite un conseiller en prêt immobilier Prelys Courtage (Nos agences) Vous l'aurez compris, locataire ou propriétaire, chacun voit des avantages à sa situation, même si force est de constater que le fait de devenir propriétaire séduit chaque année toujours plus de ménages qui ne souhaitent plus payer de loyers pour rien.

 

Articles qui pourraient vous intéresser...

Les 25-40 ans envisagent massivement d'accéder à la propriété
Rénovation énergétique : quelles aides et subventions ?
CityScan, l'outil d'aide à la décision pour acheter votre bien
Le home staging : la clé de la vente de sa maison ? 
Comment accélérer la vente de votre bien immobilier ?
Prix de l'immobilier : où en est-on en France ?

Toutes nos actualités

 

Pour joindre un courtier Prelys :

09 80 80 04 01

(prix d'un appel local)

Les taux fixes du moment
Durée
10 ans
15 ans
20 ans
25 ans
Taux
1,11%
1,32%
1,49%
1,74%
Nos simulateurs
×

Inscription à la newsletter

Votre inscription est bien enregistrée !
Un email automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse email suivante : .

Vous ne retrouvez pas cet email dans votre boîte de réception ? Pensez à vérifier si vous ne l’avez pas reçu parmi vos courriers indésirables ou « spam ».

Merci de votre confiance !

×

Désinscription à la newsletter

Votre désinscription a bien été prise en compte.

Merci et à bientôt !