Pièges à éviter et astuces pour votre prêt immobilier

Accueil > Actualités prêt immobilier > Pièges à éviter et astuces pour votre prêt immobilier

Retour à la liste

Publié le 29 Juin 2018

conseil-credit-immobilier

Lorsque vous décidez d’emprunter pour acheter un bien immobilier, certaines astuces sont à mettre en œuvre afin d’économiser au maximum ou de dépenser au minimum selon votre point de vue.

Voici quelques pièges que vous pouvez éviter qui sont parfois tendus par les organismes de prêts immobiliers. En effet, les banques ne vous feront pas forcément de cadeaux, mais cela ne veut pas dire que rien n’est négociable ou comparable lorsque vous décidez de faire un emprunt immobilier…

 


Le coût des frais de dossier

La gratuité des frais de dossier pour les crédits immobiliers est de moins en moins souvent accordée. D’ailleurs, ces frais de dossier sont aussi de plus en plus élevés. Mais cela ne vous empêche pas de demander des frais de dossiers au tarif zéro. Vous pouvez proposer en contrepartie de prendre votre assurance multirisque habitation auprès de l’organisme de crédit. Vous ne vous engagez que peu puisque ce type de contrat peut être résilié à tout moment après un an d’engagement.

Comparez vos possibilités de garantie de prêt immobilier

Quelle garantie choisir pour son emprunt immobilier ? Hypothèque, IPPD, caution solidaire d’un organisme de cautionnement ou garantie mutuelle. Sachez que vous n’êtes pas obligé de choisir l’hypothèque surtout que la caution solidaire est bien plus avantageuse et une partie de celle-ci peut être remboursée au moment du remboursement du crédit immobilier. Même si l’hypothèque reste intéressante pour les multipropriétaires, par exemple. Notre équipe de courtiers immobiliers peut vous aider à faire les bons calculs et le bon choix pour votre garantie de prêt immobilier !

Ne pas oublier les aides au crédit immobilier

Vous pouvez compléter votre prêt principal grâce à des prêts à taux aidés ou le prêt à taux zéro. Ces prêts accordés par l’État peuvent parfois être considérés par les banques comme des apports personnels, ce qui plaît beaucoup à ces organismes de prêt, en plus de diminuer le montant de votre crédit immobilier principal.

Les frais de notaire

Vous pouvez demander de séparer sur votre compromis de vente le bien immobilier que vous achetez des meubles qui l’équipent (cuisine et salle de bain équipées, par exemple). Vous ne payerez des frais de notaire que sur le montant du bien immobilier lui-même.

L’assurance crédit immobilier

Comme nous en avons déjà fait mention dans certains de nos autres articles, le tarif de l’assurance emprunteur n’est pas quelque chose qu’il faut traiter à la légère.
En effet, en fonction du profil de l’emprunteur (jeune, senior, fumeur, personne atteinte de pathologie…), l’assurance du prêt immobilier peut énormément variée (âge, profession, état de santé, etc.), mais aussi en fonction des organismes. Certaines banques calculent cette assurance en pourcentage du capital global emprunté, d’autres en fonction du capital emprunté restant dû (la prime de l’assurance diminue ainsi au fil du temps), dernière possibilité un calcul fixe par tranche de capital emprunté par année. 

Renseignez-vous bien et faites appel à Prelys Courtage pour vous aider dans la comparaison des différentes assurances emprunteur. En effet, il est parfois possible d’économiser de 50 à 75% sur votre assurance emprunteur par rapport au tarif proposé par votre banque.

Pensez à la délégation d’assurance qui vous permettra dans bon nombre de cas de faire de belles économies.

Utilisez la Loi Hamon de 2015 en votre faveur

La loi Hamon de 2015 vous permet de résilier votre assurance emprunteur comme toute autre assurance tous les ans, à sa date anniversaire. Donc si votre banque vous presse pour que vous signiez une assurance emprunteur, ne vous sentez plus prisonnier de celle-ci… (Plus de détails sur la Loi Hamon 2015 et sur l’assurance emprunteur)

Attention aux banques qui ne calculent pas en année civile

Certains organismes de prêts biaisent l’amortissement du crédit immobilier. En effet, au lieu d’établir les calculs sur 365 jours (soit une année civile), ils effectuent les calculs sur ce que l’on appelle une année « lombarde » (1 mois = 30 jours, 1 trimestre = 90 jours, 1 semestre = 180 jours et 1 an = 360 jours). De ce fait, la banque gagne 5 jours d’intérêts tous les ans ! De plus en plus de tribunaux reconnaissent cette pratique comme frauduleuse et imposent à ces banques de réajuster le taux du dossier emprunteur afin qu’il atteigne le taux d’intérêt légal, qui était de seulement 0,9% à la fin de l’année 2017 : une sacrée économie en perspective…

Ne vous précipitez pas

Certaines banques jouent la montre dans les cas de dossiers de crédit immobilier. Elles vous bousculeront pour que vous choisissiez rapidement la garantie emprunteur qui sera en leur faveur et mettront par contre des semaines, voire des mois pour répondre à une demande de délégation d’assurance emprunteur. Certaines banques menacent même parfois d’augmenter le taux du crédit. C’est pourquoi il est intéressant de se faire aider par un courtier en immobilier qui connaît toutes les ficelles du métier et ne se laissera pas déstabiliser par ce genre de pratiques.

Pour joindre un courtier Prelys :

09 80 80 04 01

(prix d'un appel local)

Les taux fixes du moment
Durée
10 ans
15 ans
20 ans
25 ans
Taux
0,90%
1,20%
1,40%
1,60%
Nos simulateurs
×

Inscription à la newsletter

Votre inscription est bien enregistrée !
Un email automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse email suivante : .

Vous ne retrouvez pas cet email dans votre boîte de réception ? Pensez à vérifier si vous ne l’avez pas reçu parmi vos courriers indésirables ou « spam ».

Merci de votre confiance !

×

Désinscription à la newsletter

Votre désinscription a bien été prise en compte.

Merci et à bientôt !