Baisse des taux immobiliers en juin 2018, mais hausse des prix record

Accueil > Actualités prêt immobilier > Baisse des taux immobiliers en juin 2018, mais hausse des prix record

Retour à la liste

Publié le 04 Juillet 2018

Alors que certaines villes voient flamber le cours de l’immobilier, des prêts à des taux exceptionnellement bas sont observés de plus en plus souvent.

Une nouvelle baisse des taux prévue pour cet été ?

En effet, un nouveau record est en passe d’être franchi dans certaines villes. Il a pu être constaté récemment que de nouveaux prêts à moins de 1% sur 10 et sur 15 ans ont été conclus ce qui n’avait plus été observé depuis des mois.

baisse-taux-immobilier-2018

Les raisons d’une telle baisse peuvent être multiples : la baisse des OAT (les obligations assimilables du Trésor) œuvre en faveur de ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier et les incite à acheter maintenant. La hausse des prix de l’immobilier est également à prendre en considération. En effet, les banques ont tout intérêt à privilégier un taux bas afin de garder un pouvoir d’achat décent.

 

Le cas de la région PACA synonyme d’un changement national

C’est en Provence que l’on observe une baisse des taux constante malgré une hausse des prix et une demande toujours plus forte parmi les primoaccédants. Les banques font donc tout pour séduire ce public : des prêts allant jusqu’à 30 ou 35 ans, ou même des prêts couvrant les frais annexes. Ces futurs acheteurs trentenaires et quadragénaires font de plus en plus appel aux services des courtiers comme Prelys Courtage. En effet, en tant que courtiers immobiliers nous connaissons le marché et les banques et nous faisons activement jouer la concurrence. Cela amène donc les banques à se livrer une véritable guerre des taux. De plus, la politique de soutien à l’économie de la BCE menée actuellement permet l’injection de liquidités sur le marché. La banque centrale prête donc aux banques, et l’on sait bien que ces dernières peuvent encore baisser les taux tout en gardant une marge satisfaisante.

Le prix de l’immobilier fortement à la hausse

Cette baisse des taux d’intérêt est donc en réponse à cette forte inflation de l’immobilier. Les prix de l’immobilier ont encore augmenté de 0,7 % au 1er trimestre 2018, induisant une hausse de 3,4% sur un an. Certaines villes ont vu le prix des biens immobiliers littéralement flamber, comme à Bordeaux par exemple, où l’augmentation est de 15,6 %. Le prix du mètre carré a dépassé les 4500 euros. C’est également le cas de Lyon qui est la deuxième ville qui connaît une telle évolution. Le marché augmentant de plus de 10%, le mètre carré est désormais à 4530 euros.

Top 5 des villes ayant enregistré une forte hausse dans le prix de l’immobilier :

  1. Bordeaux
  2. Lyon,
  3. Angers,
  4. Paris,
  5. Rennes

Néanmoins, le cas de Paris est à observer différemment puisque les augmentations ne sont pas les mêmes d’un arrondissement à l’autre.

Une France à deux vitesses : l’immobilier à Paris en 2018

Le marché de l’immobilier à Paris, s’il est toujours aussi dynamique, connaît une légère baisse depuis l’année dernière. Néanmoins, les prix restent très élevés par rapport à ceux pratiqués dans le reste du pays. En effet, le prix au mètre carré parisien est tout simplement le double du budget moyen des Français qui souhaitent investir dans l’immobilier. Si le 8e arrondissement ne connaît plus de réelle hausse (et qu’il est même sorti du top 5 des arrondissements les plus chers), il faudra alors se tourner vers le nord de la capitale pour voir les prix progresser. On remarque donc que l’écart de prix entre les arrondissements est en train de diminuer. Les arrondissements jusque là moins prisés profitent donc de la hausse des arrondissements plus cotés, et cette dernière ne semble pas montrer de signes d’essoufflement.

Pour joindre un courtier Prelys :

09 80 80 04 01

(prix d'un appel local)

Les taux fixes du moment
Durée
10 ans
15 ans
20 ans
25 ans
Taux
0,90%
1,20%
1,40%
1,60%
Nos simulateurs
×

Inscription à la newsletter

Votre inscription est bien enregistrée !
Un email automatique de confirmation vient d’être envoyé à l’adresse email suivante : .

Vous ne retrouvez pas cet email dans votre boîte de réception ? Pensez à vérifier si vous ne l’avez pas reçu parmi vos courriers indésirables ou « spam ».

Merci de votre confiance !

×

Désinscription à la newsletter

Votre désinscription a bien été prise en compte.

Merci et à bientôt !