Quand vous allez négocier votre crédit à la banque, vous n’échapperez certainement pas à la question suivante : « quel est le montant de votre apport ? »

Souvent exigé par les banques qui le voient comme un gage de sécurité, l’apport personnel a de nombreux usages. Il permet non seulement de payer les frais supplémentaires de votre achat immobilier, mais aussi de prouver aux banques que vous savez vous constituer une épargne.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’apport personnel pour le crédit immobilier.

 

L’apport est la somme que vous fournissez pour compléter votre crédit immobilier

Quand on effectue un achat immobilier, plusieurs coûts supplémentaires vont s’ajouter au prix du bien, tels que les frais de dossier ou encore les frais de notaire. Cependant, le prêt immobilier classique ne couvre habituellement que 100 % de la valeur du bien à acheter.

Aussi, afin que toutes les dépenses soient prises en charge, les banques préfèrent que l’emprunteur finance lui-même une part de son achat immobilier. Fournir un apport personnel pour son prêt augmente ses chances d’obtenir un crédit, mais permet également de décrocher un meilleur taux d’emprunt.

 

Le montant de l’apport personnel est généralement au moins égal à 10 % du montant du prêt immobilier

Afin de pouvoir couvrir la totalité des frais relatifs à l’achat, l’apport personnel classique équivaut à au moins 10 % du montant du crédit. Il s’agit en fait de la base imposée par la plupart des banques. Cependant, dans la pratique, la plupart des emprunteurs fournissent un apport supérieur à 10 %, ce qui est bien plus intéressant pour eux.

En effet, il ne faut pas oublier que plus votre apport sera élevé, et plus votre capacité d’emprunt le sera. De la même manière, vous pourrez abaisser le montant de vos mensualités, ce qui diminuera considérablement le coût total de votre crédit.

Vous l’aurez compris : plus votre apport sera élevé, et mieux cela sera. Vous avez donc tout à gagner en proposant un bon apport à votre banque.

 

L’apport du crédit est un véritable gage de sécurité pour les banques

Si les banques sont aussi réticentes à accorder des crédits sans apport, ce n’est pas sans raison. Tout d’abord, l’apport est une manière de rassurer l’établissement prêteur, qui ne sera pas le seul à prendre des risques en vous accordant un crédit. Dans le cas contraire, le prêteur pourrait tout à fait perdre de l’argent en cas de non-remboursement.

En effet, admettons que la banque finance 110 % de la valeur du bien et que vous utilisez le surplus pour payer vos frais d’achat. Cependant, après plusieurs mois, vous n’êtes plus en mesure de payer vos mensualités et la banque doit alors vendre votre bien. Elle ne récupérera certainement pas les 10 % supplémentaires qu’elle vous aura prêtés.

Mais la véritable raison pour laquelle les banques insistent autant sur l’apport est la suivante : il constitue une preuve concrète de votre « bonne santé financière » et votre capacité à faire face à un imprévu.

 

L’apport personnel prouve aux banques que vous savez gérer vos finances

Quand elles analysent le profil d’un client, les banques cherchent d’abord à s’assurer que celui-ci pourra faire face à un imprévu financier pour éviter le surendettement. Pour cela, il est nécessaire que l’emprunteur soit en mesure d’économiser de l’argent en même temps qu’il rembourse ses mensualités.

Aussi, au-delà d’apporter une garantie supplémentaire à votre banque, l’apport personnel montre que vous avez déjà su vous constituer une épargne suffisante, et que vous gérez vos comptes de manière raisonnable. De cette manière, les conseillers sauront que vous pourrez faire face à tout imprévu.

À l’inverse, si vous n’avez pas réussi à épargner une somme suffisante, les conseillers pourront penser que vous vivez au-dessus de vos moyens, et que vous ne parviendrez pas à épargner davantage une fois votre crédit obtenu. En cas d’imprévu, vous seriez alors exposé au surendettement.

Une exception peut toutefois se faire si vous payez actuellement un loyer supérieur aux mensualités demandées. Cet écart, appelé « saut de charges », est pris très au sérieux par les banques.

 

Il est possible d’emprunter sans apport, mais c’est aussi plus coûteux

Même s’il est relativement difficile de convaincre les banques pour obtenir un prêt sans apport, ce n’est pas impossible lorsque l’on a un dossier convaincant. Néanmoins, les crédits à 110 % ont tendance à être nettement plus chers que les crédits classiques.

En effet, pour compenser le risque supplémentaire, les banques imposent des taux plus élevés lorsque l’emprunteur ne finance pas d’apport personnel. Il faut garder à l’esprit qu’une différence de taux, même minime, aura un impact considérable sur le coût total du crédit.

Enfin, que si vous ne fournissez pas l’apport, la banque devra vous prêter un montant plus important, ce qui augmentera le nombre (ou le montant) des mensualités !

 

Les banques proposent actuellement des taux très bas, mais sont aussi de plus en plus sélectives

Actuellement, les taux immobiliers sont à un seuil historiquement bas, et cette tendance devrait se poursuivre. Toutefois, même si les banques proposent des offres de plus en plus avantageuses, celles-ci visent avant tout à attirer les meilleurs profils, c’est-à-dire les clients présentant le moins de risques de non-remboursement.

Les salariés en CDD (ou les indépendants) ainsi que les personnes ne fournissant pas l’apport ont tendance à être boudés par les banques, qui préféreront accorder leurs crédits à des emprunteurs plus « rassurants ». En effet, le profil emprunteur idéal est un salarié en CDI, ayant des revenus confortables et étant en mesure de fournir un apport d’au moins 10 % de la valeur de son prêt.

En voulant emprunter sans apport, vous risquez donc de faire face à un refus si le reste de votre dossier n’est pas suffisamment convaincant. Dans le cas contraire, vous vous verrez certainement proposer des taux supérieurs à ceux que vous auriez pu obtenir en négociant avec un apport sur la table.

 

Fournir un apport permet de négocier plus facilement et d’obtenir un meilleur taux d’emprunt

Comme nous l’avons expliqué, l’apport personnel n’est pas un critère incontournable pour obtenir un prêt immobilier. Néanmoins, il constitue un véritable levier de négociation, qui vous permettra de décrocher une offre compétitive et un taux parmi les plus bas. Il s’agit donc d’un atout à ne pas négliger.

Cependant, l’apport personnel ne suffit pas toujours pour obtenir le meilleur taux possible. Aussi, afin de mettre toutes les chances de votre côté, l’idéal reste de faire appel à un courtier en prêt immobilier.

 

Situé en France métropolitaine et à la Réunion, Prelys Courtage saura vous décrocher la meilleure offre que votre profil permet

En plus de l’apport personnel, recourir à un courtier immobilier est le meilleur moyen d’obtenir des taux compétitifs. En effet, grâce à leurs nombreux partenaires auprès des banques, ainsi que leur connaissance du marché, les professionnels du courtage savent comment vous valoriser aux yeux des banques.

Les courtiers Prelys se chargeront de monter votre dossier, afin qu’il soit le plus pertinent possible. Ensuite, ils compareront les différentes offres bancaires et démarcheront l’établissement à votre place. Enfin, ils négocieront auprès des banques pour vous décrocher le taux le plus bas que permet votre profil emprunteur.

Prelys Courtage est notamment présent en région Centre-Val de Loire (à Blois, Orléans, Tours et Bourges), dans les villes de Bayonne et de Nantes, mais aussi sur l’île de la Réunion (à Saint-Leu, Saint-Paul et Saint-Pierre).

Vous souhaitez être accompagné par un partenaire de confiance pour votre demande de prêt immobilier ? Il vous suffit de remplir ce formulaire. Un conseiller Prelys vous rappellera très prochainement pour discuter de votre projet et vous faire une étude personnalisée.

 

L’épargne est le moyen le plus classique de se constituer un apport personnel

 

Le moyen le plus simple et le plus courant pour se constituer un apport est d’économiser au fil des années. Néanmoins, si vous n’avez pas épargné suffisamment ou que vous ne préférez pas utiliser vos économies dans l’immédiat, il existe d’autres moyens de financer un apport convenable.

Parmi ces différentes méthodes, le prêt familial reste l’option la plus intéressante.

Le prêt familial permet de recourir à l’aide d’un proche pour financer son apport

Le prêt familial consiste à conclure un crédit, généralement à taux zéro, avec l’un de vos proches. Cette méthode a l’avantage de laisser une grande marge de liberté dans les conditions de prêt.

En effet, le prêteur est libre de fixer le taux d’intérêt qu’il souhaite (dans la limite des taux d’usure) ou de ne pas en demander, et les modalités de remboursement peuvent être décidées au bon vouloir des deux parties.

Pour un prêt d’une faible valeur, un simple accord oral peut suffire pour le crédit familial. Néanmoins, pour un prêt d’un montant supérieur ou égal à 1500 €, il est nécessaire de signer un contrat écrit, stipulant toutes les conditions du prêt.

Aussi, tout prêt familial d’une valeur supérieure à 760 € doit être déclaré au service des impôts, par le biais du formulaire n°2062 « Déclaration de contrat de prêt ».