L’investissement locatif semble aujourd’hui la meilleure solution pour placer son argent et se constituer un patrimoine. Mais pourquoi cet investissement est-il si intéressant ? Quelles sont les aides dont il est possible de bénéficier ? Comment choisir la fiscalité de sa SCI ? Bienvenue dans l’univers de l’investissement locatif.

 

Quelles fiscalité pour votre SCI ?

La Société Civile Immobilière est une structure qui permet la gestion à plusieurs d’un ou plusieurs biens immobiliers. Elle comprend un gérant et au moins un associé. Créer une SCI dans le cadre d’un investissement locatif n’est pas indispensable mais cela permet une gestion plus simple et, surtout, une solution plus adaptée pour la transmission si les propriétaires ont des enfants. La question qui se pose au moment de la création de la SCI est de savoir quelle fiscalité est la mieux adaptée.  Concrètement, deux solutions s’offrent à vous : l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés.

Impôt sur le revenu : dans ce cas, les associés choisissent d’être imposés à titre personnel. Les bénéfices réalisés sont placés dans la case des revenus fonciers et s’ajoutent ainsi aux revenus déclarés. Le risque, si les bénéfices sont importants, est de passer une tranche est d’être lourdement imposé. De plus, en choisissant l’impôt sur le revenu, il est possible de déduire certaines charges liées à la gestion ou aux travaux réalisés mais pas certaines dépenses liées à l’achat telles que les frais de notaire.

Impôt sur les sociétés : ici, les chiffres sont tout à fait clairs. Si le CA annuel de la SCI est inférieur à 7 630 000 euros, l’impôts est de 15% sur les bénéficies inférieurs à 38 120 euros. Les bénéfices au-delà de ce montant sont imposés à hauteur de 33,33%. L’avantage ici est que tous les frais sont déductibles. Autre intérêt majeur : il est possible de reporter le versement des dividendes à une période plus favorable pour les associés afin de ne pas trop impacter leur impôt sur le revenu.

 

Quels sont les avantages de l’investissement locatif ?

L’investissement locatif est sans conteste le meilleur placement à ce jour. En effet, une partie de votre crédit immobilier est remboursé par les loyers perçus, à terme, vous n’aurez payé qu’une partie de votre bien immobilier. Un livret A, un PEL ou toute autre épargne ne peut générer un tel gain. Avec un tel investissement, vous assurez votre retraite ou constituez un patrimoine que vous pourrez léguer à vos enfants. Et à une période où les taux sont particulièrement bas, c’est le moment ou jamais de contacter votre courtier immobilier Prelys Courtage, afin de trouver les meilleures conditions (taux, garanties, assurance) pour que cet investissement soit encore plus rentable.

Quelles sont les lois en faveur d’un tel investissement ?

Pour mémoire, acheter pour louer permet, dans certaines conditions, de bénéficier d’un crédit d’impôts.

Loi Pinel : vous pouvez obtenir une réduction de votre impôt jusqu’à 21% ou 63 000 euros. Cela dépend de la nature du logement, de la durée de location, de la zone et du montant investi.

Dispositif LMP ou LMNP : la location meublée peut vous permettre de bénéficier d’avantages fiscaux. Avec la loi Censi-Bouvard, la réduction d’impôt peut atteindre 11%.

Loi Girardin : si vous investissez en Outre-mer dans un logement neuf ou en VEFA, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts de 22 à 48%.

Prelys Courtage Tours, Blois, Bourges au :09 80 80 04 01
Prelys Courtage la Réunion au : 0262 70 70 78